… Ou comment voir la capitale des Etats-Unis en 2h top chrono

On nous avait dit que Washington, c’était génial. Et on ne vous dira pas le contraire !

Je dois dire que j’éprouvais un sentiment d’excitation à l’idée de visiter la capitale des Etats-Unis. D’ailleurs, Washington aurait répondu à toutes mes attentes si on n’avait pas été autant glandus et qu’on avait mieux géré l’organisation de notre séjour… qui s’est en fait conclu par une seule heure de balade sous la pluie.

Donc, si vous aussi vous voulez rater votre visite de Washington DC, voici quelques conseils pour vous y aider :

——– 1/ Tournez en rond pendant 1h pour trouver une place de ——–parking

L’expérience de New York ne nous avait pas suffit, il a fallu qu’on s’obstine à chercher une place pour la journée. On pensait que New York était peut-être une exception, et que ça ne fonctionnait pas pareil dans toutes les villes.

Eh bien si si, c’est tout à fait la même configuration. Mêmes panneaux incompréhensibles qui indiquent des jours et des horaires ultra précis pour se garer le long des trottoirs, et mêmes prix exorbitants pour se garer dans les parkings souterrains.

Après avoir tourné en rond pendant près d’une heure, on s’est résolu à payer 13$ pour seulement 2h dans un parking souterrain. Je pense qu’on aurait pu trouver mieux, mais on était déjà tellement à bout qu’on n’a pas cherché à refaire un tour de la ville pour comparer les prix.

–> Leçon n°1 : ne pas chercher de place le long des trottoirs et se diriger directement vers un parking payant, même s’il est hors de prix.

code

——– 2/ Retrouvez-vous dans un quartier où vous n’êtes pas les ——–bienvenus

Durant nos pérégrinations à travers la ville à la recherche d’une place de parking, on s’est retrouvé à arpenter plusieurs quartiers de Washington. Et on a atterri dans des banlieues très pauvres, à l’image de la ville de Baltimore, que nous avions traversée en voiture quelques minutes plus tôt.

On s’est soudainement sentis mal à l’aise. On a compris qu’on n’était pas à notre place et qu’on n’avait rien à faire ici. On s’est donc fait tout petits et on a déguerpis au plus vite.

–> Leçon n°2 : ne pas s’aventurer n’importe où quand on ne connaît pas bien un endroit.

——– 3/ Tapez-vous le mauvais temps au moment où vous ——–descendez de la bagnole

Durant tout le trajet jusqu’à Washington, et pendant notre petite virée d’une heure à travers la ville, il a fait un temps radieux, soleil et chaleur au rendez-vous. Au moins, pas besoin de se soucier du mauvais temps !

Ça, c’était avant de descendre de la voiture. Après dix minutes de marche, il s’est mit à pleuvoir. Précisément au moment où nous sommes arrivés devant la Maison Blanche. Le moment idéal pour placer un petit « Ô râge ! Ô désespoir ! »

La pluie s’est fait de plus en plus forte jusqu’au Lincoln Memorial. Puis, après une courte accalmie, a repris de plus belle à notre passage près des cerisiers de Tidal Basin.

code

–> Leçon n°3 : regarder les prévisions météo et prévoir d’aller visiter les musées s’il ne fait pas beau.

——– 4/ Arrivez tard dans la journée, quand les musées ferment ——–

Quand tu te rends à Washington, l’une des premières choses que tu as envie de faire après avoir vu les monuments les plus importants, c’est de visiter au moins un des 19 musées gratuits de la Smithsonian Institution.

Très bien, sauf que la plupart ferment leurs portes à 17h30.

Du coup, à 17h, lorsqu’on s’est dit qu’on allait se rabattre sur la visite des musées à cause du mauvais temps, vous vous doutez bien qu’on s’est retrouvés comme deux glandus.

On s’est vengés en allant manger une glace, et on est repartis, vaincus.

–> Leçon n°4 : venir tôt et préparer un minimum sa visite.

code

———- 5/ Découragez-vous et abandonnez ———-

Nous avions l’intention de visiter la ville sur deux jours.

Mais puisque Washington ne voulait vraisemblablement pas de nous, nous avons abandonné l’idée d’y revenir le lendemain. Les motels aux alentours étaient chers et nous n’avions pas envie de dépenser un bras dans les parkings.

Plus tard, j’ai tout de même regretté de ne pas avoir persévéré. Nous étions fatigués de notre séjour à New York et on commençait seulement à comprendre comment fonctionnait le système de parking aux Etats-Unis. Nous étions donc dans un mauvais mood. Et la pluie9 n’a rien arrangé…

Nous avons donc opéré un dernier tour en voiture dans la ville de nuit, avant de laisser la capitale derrière nous, frustrés.

–> Leçon n° 5 : Washington, nous reviendrons ! Et leur revanche, les glandus prendront !

Alors ? Intéressés pour rater votre visite vous aussi ? Si vous avez déjà été à Washington, n’hésitez pas à me faire part de votre expérience en commentaires !! 😀

code