… Ou comment succomber au charme irrésistible du Vieux Sud des Etats-Unis


Lundi 15 avril 2019 (Jour 16 du road trip) : 15 jours après nos au revoir à Paris Charles de Gaulle, nous retrouvons ma belle-mère et ma belle-sœur au petit aéroport de Charleston. Elles viennent partager un petit bout de road trip avec nous, entre la Caroline du Sud et le Texas. Pour 10 jours, nous serons 4 dans notre Massachussetts Car !

À peine sont-elles arrivées, qu’on commence déjà la visite du Vieux Sud des Etats-Unis. Au programme pour les deux prochains jours :

  • Charleston et Savannah, deux villes historiques et uniques en leur genre qui nous ont immédiatement séduites et fascinées.
  • L’impressionnant Angel Oak Tree, un chêne qui a atteint des proportions gargantuesques (et sans conteste le plus bel arbre que j’ai pu admirer jusqu’à ce jour 😮).
  • Le superbe Wormsloe Historic Site, dont l’immense allée est entièrement recouverte d’une voûte de mousse espagnole.

Entre l’architecture prestigieuse des demeures historiques et l’incroyable luxuriance d’une végétation à couper le souffle, nous avons passé deux jours dans la quiétude envoûtante d’un Vieux Sud aux saveurs inaltérées.

Je vous propose donc de revivre tout cela avec moi et de vous laisser emporter pour une petite visite guidée littéraire de ces deux petits bijoux du sud-est des Etats-Unis.

Embarquement !!

Ce que vous allez découvrir dans cet article :

code

Infos pratiques pour visiter les deux villes :Meilleure saison pour y aller Où loger ? Les adresses testées par les glandus Combien de temps pour visiter les deux villes ? Comment les intégrer dans un road trip ? Quel budget pour les deux villes ?

4 bonnes raisons d’aller à Charleston

1 – La douceur de vivre

Ce qui nous a le plus frappé à notre arrivée, c’est cette douceur de vivre. Elle s’empare instantanément de vous. À tel point qu’on aimerait pouvoir déménager sur-le-champ pour s’installer ici et y faire sa vie !

Je me remémore encore parfaitement le tableau : notre balade paisible à l’ombre des feuillages, la mousse duveteuse des arbres qui ondulait paisiblement sous une brise légère, le parfum suave, typique des climats du sud, qui se dégageait dans l’air, sous un ciel azuré.

code

Se balader dans les rues de Charleston est un pur délice. C’est selon moi l’activité la plus passionnante à faire si vous avez l’occasion de vous y rendre.

Tout y est agréable : les mosaïques de maisons colorées, les petites rues pavées, la tranquillité sous le soleil…

2 – Le charme raffiné

Il se dégage de Charleston un charme assez sophistiqué mais d’une élégance douce. Ses maisons cossues semblent accueillantes et ses petits bancs en fer forgé paraissent nous inviter courtoisement à la détente. Même les petites haies impeccablement taillées affectent une adorable préciosité.

Une végétation plantureuse vient garnir les somptueuses demeures, dans la plus naturelle des cohabitations. Les racines émergent des trottoirs, les branches côtoient les fenêtres et les feuillages déploient un dôme ombragé au-dessus des allées.

code

Les troncs noueux et massifs des chênes s’épanouissent librement sur le bord des routes. Leurs innombrables ramifications s’élancent dans toutes les directions, laissant de temps à autre apercevoir un bout de clocher ou le revêtement d’une façade.

Clocher d'église derrière les branches d'un chêne.

3 – Son architecture éblouissante

Mais la délicieuse beauté de Charleston réside avant tout dans son incroyable collection de styles architecturaux. On y croise pêle-mêle de grandes bâtisses victoriennes, d’imposantes demeures à colonnades, des habitations tout en briques ou encore de simples façades géorgiennes aux couleurs savoureuses : safran, lavande, bleu acidulé, rose bonbon…

Un explosif assortiment, adoucit par les touffes de palmiers et le feuillage clairsemé des crepes myrtle (lilas des Indes en français) – ces arbres dont l’écorce est si lisse qu’elle semble avoir été polie.

On pourrait passer des heures à parcourir la ville, de long en large. Chaque rue recèle de petits détails exquis. Un jardinet fleuri par ici, une impasse bordée de palmiers par-là, des venelles discrètes qui forment comme des passages secrets dissimulés entre deux maisons…

code

Sous l’intimité de leur porche avant, l’entrée des somptueuses demeures nous est à demi cachée derrière leurs petits murets en pierre, leur grille en fer forgé et l’abondante frondaison des arbres. Cela ne fait qu’aiguiser notre curiosité, et nous procure l’irrésistible envie de pousser chaque porte pour en découvrir l’intérieur.

4 – Son riche passé historique

Certains édifices arborent un style un peu pompeux, par leur taille démesurée, leurs pilastres aux formes ioniques et leurs moulures extravagantes. Même si nous sommes loin des villas tapageuses et bling bling de Los Angeles, l‘opulence de la ville ne fait aucun doute.

Son climat particulièrement propice et la fertilité des sols qui l’entourent lui ont permis de développer de gigantesques plantations de riz, puis de coton. D’où la présence de nombreuses demeures fastueuses. La plupart appartiennent encore aux descendants des riches familles de colons.

Charleston est devenue, au fil de l’histoire, l’une des villes les plus emblématiques de la période coloniale. Et malgré les dégâts qu’elle a subis durant la guerre de sécession, elle garde encore aujourd’hui les traces de cette prospérité.

On peut facilement s’imaginer transportés à l’époque coloniale, sous la romance des chênes à mousse espagnole et au son des calèches, dont le martèlement cadencé résonne sur les pavés cahoteux.

code

Ne manquent plus que les ombrelles des femmes en robe à crinoline et les cannes des hommes au gilet brodé et chapeau haut-de-forme…

Les immanquables à Charleston :

Parcourir ses rues

Comme je vous l’ai dit plus haut, la première chose à faire à Charleston, c’est de s’y balader. C’est une ville qui se parcourt très bien à pieds. La traverser uniquement en voiture serait une hérésie ! Il y a tellement à voir qu’il serait terriblement frustrant de ne pas pouvoir s’attarder comme on le souhaite. Même si vous n’aimez pas spécialement marcher, n’ayez aucune crainte : vous allez vite oublier de compter vos pas !

Je vous conseille de concentrer votre balade à pieds dans le quartier historique. Parmi quelques rues à ne pas manquer :

  • King Street et ses boutiques super chics, bordées de palmiers,
  • Broad Street et sa jolie petite église d’un blanc éclatant,
  • Church Street et ses chênes magnifiques,
  • E Bay Street et sa célèbre collection de maisons pastels (les « Rainbow Row »),
  • Meeting Street pour ses maisons historiques.

code

Si vraiment vous n’aimez pas marcher, vous pouvez également opter pour une visite en calèche avec la Old South Carriage Company. Vous pouvez acheter les tickets sur place ou réserver en ligne à l’avance (surtout si vous partez en période de haute saison). Attention toutefois : la visite est en anglais.

Traverser l’Historic Charleston City Market

Au croisement de Market Street et Meeting Street, allez faire un tour à l’Historic City Market, un grand marché couvert rénové où vous pourrez trouver de quoi manger, des produits locaux, des souvenirs…

Juste au-dessus de l’entrée du marché, dans le même bâtiment, vous pouvez également visiter le Confederate Museum, un petit musée sur la Guerre de Sécession.

Longer The Battery

Passez faire un petit tour sur le port de Charleston, qui a largement contribué – et encore aujourd’hui – à sa prospérité. La ville y exportait principalement du riz, du tabac, du coton et faisait importer de nombreux esclaves venus d’Afrique.

Promenez-vous le long de The Battery, une digue qui longe le bord de mer où vous pourrez admirer de gigantesques demeures d’inspiration néo-grecque.

code

Flâner au Waterfront Park

Terminez votre balade dans la ville en dégustant une glace au Waterfront Park, un joli parc très étrange où poussent des fontaines ananas et où l’on entend des avions klaxonner

Pour la petite histoire, lorsque nous étions chez le marchand de glace, un bateau a déclenché sa corne de brume pour avertir de son entrée au port. Comme on se trouvait juste à côté, le bruit était assourdissant et nous a un peu surpris.

Sur le moment, durant les toutes premières secondes, je me suis dit que ça devait être le bruit d’un avion qui passait. Je me suis vite rendue compte qu’il s’agissait en fait de la corne de brume d’un bateau, mais il était trop tard, je m’étais déjà exclamée, le plus naturellement du monde « ah ça doit être un avion ! ».

J’ai dit toutes sortes d’absurdités dans ma vie. Celle de l’avion qui klaxonne y figure en bonne place.

D’ailleurs, aujourd’hui encore toute la belle-famille sait me le rappeler généreusement !

Visiter une maison historique

Vous pouvez, si vous le souhaitez, visiter l’une des nombreuses demeures historiques de la ville. Les plus connues sont la Calhoun Mansion et la Nathanian Russell House sur Meeting Street.

Enfin, il existe aussi de nombreuses plantations que vous pouvez visiter à la périphérie de la ville. Apparemment les plus jolies seraient celles de Middleton Place et de Magnolia Plantation, surtout pour leurs jardins.

code

Nous n’avons pas pris le temps d’aller faire ces visites. Si nous avons l’occasion d’y revenir, ce sera au programme !

Non loin de Charleston…

Il était impossible pour nous de quitter la Caroline du Sud sans aller rendre visite au plus ancien chêne de la côte est des Etats-Unis : l’Angel Oak Tree, un être ancestral qui continue de croître paisiblement sur l’île de Johns, à une vingtaine de minutes de Charleston.

Les branches tortueuses s’étirent de son énorme tronc noueux dans toutes les directions, pour se diviser en une myriade de ramifications. Ses feuilles poussent à tellement d’extrémités différentes qu’elles semblent former une forêt à elles seules !

Un spectacle rare et d’une indescriptible beauté…

L’arbre a atteint de telles proportions qu’on a beaucoup de mal à voir jusqu’où il s’étend. Il était d’ailleurs très difficile de le faire tenir sur mon objectif d’appareil photo !


code

3 bonnes raisons de se rendre à Savannah

Mardi 16 avril 2019, jour 17 du road trip.

On poursuit notre visite du sud par la romantique ville de Savannah, en Géorgie.

Il y a un petit air de ressemblance avec Charleston : les palmiers, la mousse espagnole, les maisons en briques, les trottoirs pavés… C’est d’ailleurs pour cette raison, ainsi que pour leur proximité géographique, que l’on associe souvent les deux villes.

Mais Savannah se distingue malgré tout par son atmosphère, tout à fait différente. Elle nous paraît moins chaleureuse que la douce Charleston, mais bien plus mystérieuse et sauvage.

Voici trois bonnes raisons d’y aller :

1 – Pour sa beauté incomparable

Si le charme de Charleston venait principalement de l’architecture de ses maisons et demeures historiques, celui de Savannah se trouve avant tout dans sa végétation, encore plus riche et variée. Elle foisonne de partout sur les trottoirs et devant les bâtiments, débordant des jardinières et grimpant le long des balustrades. Le cœur de la ville ressemble un véritable écrin de jungle subtropicale. On y remarque à peine le quadrillage millimétré des rues, entrecoupées de petits squares élégants au périmètre parfaitement rectiligne.

code

2 – Pour la finesse de son architecture

Les maisons sont un peu plus classieuses et moins accueillantes que chez sa consœur de Caroline du Sud. L’architecture y est tout autant éclectique, mais plus homogène avec ses grandes allées de maisons aux perrons délicatement ouvragés, garnis de végétation touffue.

Au fil de notre balade, notre attention a été tout particulièrement retenue par la beauté de ses grilles et portails en fer forgé.

3 – Pour sa mousse espagnole

Le centre de Savannah est à couper le souffle. Esthétiquement, on pourrait même dire qu’on frôle la perfection urbaine.

Le clou du spectacle, c’est indéniablement Jones Street. Si vous ne deviez visiter qu’une seule rue à Savannah, ce serait celle-ci. La mousse espagnole (ou « barbe de vieillard ») y est omniprésente. Des deux côtés de la route, elle se suspend amoureusement aux branches des chênes, qui s’étirent bien au-delà des bordures de trottoirs, surplombant le bitume et formant ainsi une magnifique voûte de végétation au-dessus de la grande allée.

code

Les immanquables de Savannah

Parcourir ses rues

Tout comme à Charleston, il est impératif d’aller arpenter les rues du quartier historique. Là aussi, la ville se fait bien à pieds.

À Charleston vous aviez les calèches, à Savannah ce sont les trolley ! Si vous n’aimez pas marcher, vous pouvez réserver une visite ici.

S’arrêter dans les squares et les parcs

Les nombreux squares de Savannah sont magnifiques. Je vous conseille vraiment d’aller en voir quelques uns, dont le Chippewa Square, connu pour être le lieu de tournage de la première scène de Forrest Gump, où Forrest attend son bus avec une boite de chocolat. Le banc où il est assis se trouve au Savannah’s History Museum.

Ne manquez pas le superbe Forsyth Park, en plein coeur du quartier historique Sud, pour sa somptueuse fontaine et ses allées de chênes drapés de mousse.

Faire les boutiques sur le River Front

Tout comme Charleston, Savannah possède son port. Mais celui-ci est mieux aménagé pour les touristes : vous trouverez de nombreux restaurants sur le River Front, ainsi que de petites boutiques de souvenir. Vous pourrez également y admirer des bateaux à roues à aubes.

code

Pour y accéder, il faut passer par des passerelles métalliques, appelées les « factors walk« , en référence aux marchands de coton qui vendaient leur marchandise à cet endroit.

Les "factors walk", passerelles en fer qui permettent de rejoindre les quais.

Visiter un cimetière !

Savannah, a la réputation d’être une ville hantée. Si vous aimez les histoires de fantômes, vous allez avoir de quoi vous amuser. De nombreux « Ghost tour » sont proposés aux touristes, que ce soit à pieds ou en tramway.

En dehors de ces visites guidées, vous pourrez croiser le charmant petit cimetière de Colonial Park, en plein centre-ville. Quand je dis « charmant », ce n’est pas une blague. Aux Etats-Unis, les cimetières font partie intégrante des villes, et les pierres tombales se font beaucoup plus discrètes que par chez nous. Ici à Savannah, elle se fondent tout particulièrement bien dans le décor, au milieu de la végétation foisonnante.

Un peu plus en retrait de la ville, vous pouvez visiter le cimetière de Bonaventure, où la mousse espagnole flotte mélancoliquement au-dessus des stèles languissantes. Un tableau tout aussi lugubre que splendide, que nous n’avons pas eu l’occasion de contempler. Au programme pour la prochaine fois !

code

Tybee Island

Après les longs kilomètres que nous avions parcouru à travers Savannah, on s’est dit qu’on allait se détendre un peu.

Nous avons donc passé une petite heure sur la plage tranquille de Tybee Island, où nous avons reposé, insouciants, nos jambes et nos pieds nus ; chose que nous n’aurions jamais faite si nous avions croisé plus tôt le panneau qui nous avertissait, en grosses lettres rouges, de la présence de « Venomous Snakes« . On comprend pourquoi la plage était si déserte…

Malgré ce « léger » inconvénient, la plage est très jolie et en soit, vaut le détour. Si vous l’osez.

Non loin de Savannah : Wormsloe Historic Site

À 20 minutes à peine de Savannah, vous trouvez ce magnifique site historique : une gigantesque allée de chênes dont les branches se rejoignent de chaque côté de la route pour former une immense et superbe galerie végétale.

L’entrée du parc est payante (10$). On ne le savait pas à ce moment-là, mais la traversée de cette allée mène au parc historique d’une plantation ayant appartenue à Noble Jones, l’un des fondateurs de la Géorgie (qui n’était qu’une colonie à l’époque). La demeure est interdite à la visite mais les jardins sont accessibles.

code

Conclusion : Charleston ou Savannah ?

Les deux, bien évidemment !

Si vous ne pouviez en visiter qu’une cependant, je vous conseillerais plutôt Charleston.

Je dirais que Savannah la surpasse en beauté esthétique (bien que les deux soient à un très haut niveau de compétition sur ce plan là). Mais une fois que vous avez parcouru un peu le quartier historique et le River Front, vous aurez vite fait le tour.

Charleston est plus accueillante et vous aurez plus de choses à visiter. Entre les musées, les maisons historiques et les plantations, vous aurez de quoi faire !

Mais allez, ne tergiversez pas trop : visitez les deux 😀

code

Les infos pratiques pour préparer son séjour à Charleston et Savannah :

Meilleure saison pour y aller

La meilleure saison pour visiter les deux villes est sans nul doute le printemps. C’est d’ailleurs la haute saison touristique. Lorsque nous y sommes allés en avril, nous y avons trouvé un temps idéal, digne du climat méditerranéen : du soleil, des températures douces et aucune trace d’humidité.

L’été, il fait trop chaud et humide. En revanche, vous aurez l’opportunité de voir les crepes myrtle en fleurs (apparemment c’est époustouflant !).

L’hiver sera votre meilleure amie pour faire des économies, mais vous n’aurez alors pas le doux climat qui va si bien à ces deux villes du sud.

L’automne est également une très bonne saison : les températures sont clémentes et il y a sans doute moins de touristes qu’au printemps.

Où loger ?

Charleston et Savannah sont deux villes assez touristiques. Le prix des hôtels y est plutôt élevé. Surtout au printemps, la période où il y a le plus de touristes. Je vous conseille donc de vous éloigner un peu du centre-ville pour trouver des prix abordables. Il vous sera ensuite très facile de le rejoindre en voiture depuis votre hôtel et de vous y garer.

Si vous préférez tout de même loger directement dans le centre, regardez du côté des Airbnb, ce sera peut-être un peu moins cher que les hôtels.

code

Globalement, il n’y a pas de quartiers qui craignent, que ce soit pour l’une ou l’autre ville.

Notre expérience : À Charleston, nous avions réservé un Motel 6 dans le quartier résidentiel de West Ashley. Cela nous avait coûté 79 euros. L’hôtel était correct.

À Savannah, on a commencé à se faire plaisir avec des hôtels de la gamme au-dessus. On prenait une chambre pour 4 et on divisait le prix en deux. Ce qui nous revenait la plupart du temps moins cher qu’une chambre de Motel 6 juste pour nous deux. Nous avons donc logé au Best Western Central Inn, situé à 10 minutes en voiture du centre de Savannah, et pour 86 euros, soit 43 euros chacun.

Les adresses testées par les glandus

Nous en avons testé très peu durant ces deux journées. Nous avions fait des courses et on mangeait à l’hôtel le soir.

À l’arrivée de ma belle-mère et de ma belle-sœur, nous avons tout de même pris le temps de nous arrêter pour un brunch au Cracker Barrel de Charleston (le premier d’une longue série !). Si j’ai une seule et unique chaîne de restaurant américaine à vous recommander, c’est celle-ci. La déco est géniale, l’ambiance et détendue et la nourriture vous réchauffe le coeur.

Cracker Barrel Charleston,
7351 Mazyck Rd, North Charleston, SC 29406

Toujours à Charleston, nous avons pris une glace au Belgian Gelato. Elles étaient excellentes !

Belgian Gelato, 
8 Vendue Range, Charleston, SC 29401

code

À Savannah, nous avons voulu déjeuner dans une pizzeria, au Green Fire Brick Oven Pizza. Mais il était déjà tard et le personnel ne semblait pas avoir envie de nous servir. De plus, il n’y avait que deux choix de pizzas disponibles (et elles n’étaient pas terribles…). Je ne vous recommande donc pas.

Combien de temps pour visiter les deux villes ?

Pour avoir un très bon aperçu, une journée dans chacune des deux villes est suffisante. Mais si vous voulez profiter pleinement de chaque quartier et de l’ambiance, vous pouvez prévoir trois jours pour les deux.

Pour info, il y a un peu plus de 2h de route entre les deux villes.

Comment les intégrer dans un road trip ?

Charleston et Savannah s’incluent à merveille dans un road trip dans le Vieux Sud (le sud-est des Etats-Unis, de la Caroline du Sud jusqu’au Texas). Vous pourriez même commencer par elles.

Si vous les incluez dans un road trip sur la côte est, sachez juste qu’il n’y aura pas grand-chose à voir entre Washington et Charleston.

Quel budget pour les deux ?

Si vous ne faites que vous balader, vous n’en aurez pas pour très cher. Nous qui avons tout fait à pieds, nous en avons eu pour environ 200 euros (logement et nourriture compris) pour 4 personnes. Soit 50 euros par personne.

code

En revanche, si vous ajoutez des activités, la note va grimper un peu plus. Pour vous donner une idée, voici le prix des activités les plus populaires à Savannah et Charleston :

Charleston :

  • Visite guidée en calèche : entre 30 et 35 euros par personne
  • Visite guidée d’une maison historique : entre 10 et 15 euros par personne
  • Confederate Museum : 6 euros par personne
  • Magnolia Plantation : Minimum 25 euros par personne
  • Middleton Place : entre 20 et 25 euros par personne

Savannah :

  • Visite guidée en Trolley à Savannah : environ 30 euros par personne
  • Savannah History Museum : environ 8 euros par personne
  • Wormsloe Historic Site : 10$ par personne

Les pass activités

–> À Charleston, il existe un pass qui peut valoir le coup si vous comptez visiter beaucoup de maisons historiques. Pour 50$ (soit une quarantaine d’euros) par personne, vous avez accès à trois musées et 5 maisons historiques durant trois jours. Pour 70$ (environ 60 euros) par personne, vous avez accès à la même chose + 1 plantation. Pour obtenir l’un de ces pass, il faudra vous rendre au Visitor Center.

Vous pouvez voir le détail ici.

–> Si vous aimez les visites guidées, il existe aussi des pass pour parcourir les deux villes :

Cet article est maintenant terminé ! J’espère que vous avez apprécié cette petite excursion dans le Vieux Sud avec moi 😀 Connaissiez-vous Charleston et Savannah ? Sinon, est-ce que ça vous a donné envie d’y aller ? Dites-moi tout en commentaires 😉

code