… Ou comment tomber des nues devant des paysages insoupçonnés.


Après nos deux merveilleuses journées passées dans les villes de Charleston et Savannah, nous partons sur les routes du Vieux Sud dans le but de rallier la Louisiane. Le premier jour, nous avons traversé l’état de Géorgie.

Nous n’attendions rien de spécifique de cette partie du voyage et pourtant, cet état nous a révélé des richesses complètement insoupçonnées.

Tout au long des 460 kilomètres que nous avons parcouru ce jour-là, nous sommes passés de surprise en surprise. Les paysages traversés étaient tous aussi époustouflants les uns que les autres, dans une ambiance de Vieux Sud toujours aussi envoûtante. Quel charme ! Nous sommes littéralement tombés amoureux de cette partie des Etats-Unis…

Je vous embarque donc aujourd’hui sur les routes fantasmagoriques de Géorgie, entre plages mystérieuses et marécages impénétrables.

Au programme de cet article :

  • La petite route 99, inondée de mousse espagnole,
  • Driftwood Beach, une plage de bois flotté sur l’île de Jekyll
  • Les cyprès chauves de Banks Lake, à Lakeland
  • Un coucher de soleil mémorable à la frontière floridienne

code

La route 99

On commence par longer la côte géorgienne afin de passer un moment sur Jekyll Island, une petite île qui fait partie de l’archipel des Golden Isles. Nous en profitons pour éviter l’autoroute et découvrons alors des paysages incroyables. Nous progressons au milieu des marécages et traversons Ridgeville, une petite bourgade au charme renversant : toute la végétation y est recouverte de mousse espagnole.

Nos quatre visages sont collés chacun à une vitre de la Ford Escape, les yeux écarquillés comme ceux d’une chouette. Et pendant tout le voyage, l’habitacle résonne à grands coups de « Whaaaa » et de « Ooooooh !! ».

Je n’ai malheureusement pas pris de photos de cet instant. En revanche, il existe une vidéo, que je vous partage ci-dessous !!

Jekyll Island

Après cette traversée spectaculaire, nous débarquons à Jekyll Island. Au début, nous ne sommes guère inspirés : on croise des hôtels de luxe, un terrain de golf, un parc aquatique… L’île semble avoir été transformée en une immense aire de loisirs pour touristes fortunés.

Heureusement, en poursuivant un peu plus loin notre route, l’environnement devient plus sauvage et la nature reprend enfin ses droits. La mousse espagnole est de nouveau au rendez-vous, et les marécages font peu à peu leur réapparition. Les paysages caractéristiques du Vieux Sud s’incorporent à ceux de la Floride, dans un décor assez singulier de tourbières, de sable blanc et de palmiers.

On décide de s’arrêter un moment sur Driftwood Beach, une plage tout à fait unique en son genre

code

Driftwood Beach

La plage est recouverte de bois flotté. Des tonnes et des tonnes de branches, de troncs et d’arbres entiers, gagnés par l’océan, engloutis par les vagues, pour être rejetés plusieurs mois ou années plus tard sur la plage.

Ces vestiges d’arbre, sculptés par l’eau et le temps, dessinent à présent des silhouettes désincarnées aux formes énigmatiques, pétrifiées dans le sable. Un spectacle envoûtant qui après la stupéfaction de départ, nous plonge dans une curieuse mélancolie.

On se balade longuement parmi cet enchevêtrement de bois mort. Certains spécimen sont d’une beauté fascinante, miraculeusement conservés dans leur quasi totalité. Ils se tiennent debout dans la lumière blafarde, leurs racines mises à nu, comme nostalgiques de leur vie d’autrefois.

Le bois, d’un blanc crayeux, semble par endroit avoir été chauffé comme de la braise. Il paraît friable, mais en réalité, il est aussi dur que de l’os !

code

Cette plage possède une âme incroyable. Si vous ne passez pas très loin, n’hésitez pas à faire un petit détour sur l’île de Jekyll pour aller y admirer ces arbres aux allures de spectres. C’est d’une poésie folle !

Banks Lake, Géorgie

Nous prenons la route à nouveau, toujours en prenant soin d’éviter l’autoroute. Nous avons de nombreux kilomètres à parcourir avant de rejoindre la Louisiane, autant faire en sorte d’en profiter !

C’est sur ce trajet que nous croisons notre tout premier alligator, en bord de route (la toute petite forme grisâtre que vous voyez émerger de l’eau sur la photo).

En France, ce sont des vaches, des sangliers, des renards ou encore des chevreuils qu’on voit sur le bord des routes… En Géorgie, ils ont des alligators.  

Plongés dans les terres du Vieux Sud, nous faisons la rencontre totalement hasardeuse d’un nouveau paysage incroyable, sur la State Road 122, dans une minuscule bourgade appelée Lakeland. Une impressionnante forêt de cyprès chauve, généreusement garnie de mousse espagnole, semble flotter sur l’eau, en plein milieu d’un lac. Je ne sais pas si on pourrait parler de mangrove à proprement parler vu qu’il s’agit d’eau douce, mais ça y ressemble beaucoup !

code

En regardant plus tard, j’ai vu que nous nous trouvions en fait en bordure d’une réserve naturelle : la Banks Lake National Wildlife Refuge.

À la frontière floridienne…

Mais les surprises ne sont pas terminées. La fin de la journée nous réservait un final explosif ! En nous approchant de la frontière floridienne, un gigantesque panorama de forêt aux allures de jungle tropicale, se dévoile à nous au sommet d’une route à Chattahoochee. Je n’ai malheureusement, là non plus, pas de photo potable de cet instant. J’étais bien trop occupée à savourer le moment ! Mais j’ai quelques clichés de notre traversée.

Une soirée féérique pour clore ce chapitre en Géorgie, sous un magnifique ciel couleur abricot.

Montagnes russes

Nous bouclons notre journée à Grand Ridge en Floride, où nous passons la nuit, au motel du Inn Express. D’ailleurs, si jamais vous souhaitez vous y arrêter vous aussi, sachez que ce motel ne paye pas de mine de l’extérieur (je ne vous cache pas qu’on a grave paniqué à l’idée de revivre une seconde nuit de l’horreur…), mais les chambres sont nickel et le service au top.

code

Prochaine étape : la Floride !

Et pour plus d’articles sur le Vieux Sud des Etats-Unis :
–> Le parc national de Congaree, un sanctuaire pour la biodiversité
–> Charleston et Savannah, deux ville de la côte est à ne pas manquer

Alors ? Qu’avez-vous pensé de cette traversée improvisée de la Géorgie ? Parfois, mieux vaut se laisser porter ! C’est aussi comme ça qu’on peut s’offrir les plus belles surprises de voyage n’est-ce pas ? 😉