… Ou comment passer les contrôles de sécurité en (presque) toute sérénité.


Bagage + avion = 8 milliards de questions 🤯 Qu’est-ce que je vais emmener comme bagage ? Ai-je vraiment besoin d’un bagage en soute ? Cela va t-il me coûter plus cher ? Et combien de kilos je peux emmener d’ailleurs ? Est-ce que ma gourde métallique va passer les contrôles de sécurité ?

Entre les différents formats possibles, leurs dimensions, leur poids, les contrôles de sécurité (qu’est-ce que je peux mettre ou non dans ma valise) et le choix entre cabine et/ou soute, les bagages représentent l’un des plus gros points de stress lorsqu’on prend l’avion. Surtout lorsqu’on n’est pas habitués !

La première fois, j’ai passé des heures à éplucher des articles sur internet et à essayer de comprendre les directives de ma compagnie aérienne pour être sûre que tout se passe bien une fois à l’aéroport. Et même comme ça, je n’étais pas sûre d’être réglo.

Pour vous éviter ce stress et pour vous aider à y voir plus clair, je me suis dit que ce serait cool de réunir dans un seul et même article toutes les informations concernant la gestion et l’organisation de vos bagages lorsque vous prenez l’avion.

💡 Vous cherchez une réponse en particulier ? Trouvez la question qui vous intéresse dans la liste ci-dessous et n’hésitez pas à cliquer dessus pour accéder directement à ce que vous recherchez. Si votre question ne s’y trouve pas, posez-la moi directement en commentaires : vous m’aiderez à compléter cet article et vous rendrez service à d’autres 😁


Sommaire de l’article :

I –Quels types de bagages peut-on emmener en avion ?
II –Les bagages sont-ils compris dans le prix du billet d’avion ?
III – Quel(s) bagage(s) choisir ?
IV – Poids et dimensions des bagages
V –Produits autorisés ou non
Objets interdits en avion
Objets interdits en cabine mais autorisés en soute
Objets interdits en soute mais autorisés en cabine
Objets autorisés uniquement sur soi
Le cas des liquides, pâtes ou gel
Le cas des médicaments
Le cas des gourdes et bouteilles d’eau
VI – Organiser ses bagages
J’ai un bagage à main et un bagage cabine
J’ai un bagage en soute en plus
Un exemple concret : nos bagages pour notre voyage de 3 mois aux Etats-Unis
VII – L’embarquement avec les bagages
Si vous avez un (ou des) bagage(s) en soute
Les bagages cabine
VIII – Voyager avec des bagages spécifiques (équipements sportifs, instruments…)
IX –Prendre l’avion avec un bébé
X –Prendre l’avion avec un animal 

code

Quel types de bagages peut-on emmener en avion ?

Il existe 3 catégories de bagages lorsqu’on prend l’avion :

  • Le bagage à main ou accessoire (à garder avec soi pendant le vol et à glisser sous le siège de devant)
  • Le bagage cabine, parfois aussi appelé bagage à main selon les compagnies (à ranger dans les compartiments au-dessus des sièges)
  • Le bagage en soute (qui iront donc dans la soute et dont on se sépare le temps du vol).

Les bagages sont-ils compris dans le prix du billet d’avion ?

passeport et billets avant de prendre l'avion.

Les bagages à main sont toujours inclus dans le billet.

En revanche, pour les autres types de bagages, c’est plus compliqué. Cela dépendra en fait de la compagnie. Les compagnies low cost type easyJet vous feront payer vos bagages cabine et en soute. Comme leur politique est de proposer des billets pas chers, il faut bien qu’ils fassent du chiffre ailleurs. C’est pourquoi les suppléments bagages seront souvent proposés à des prix exorbitants (parfois, cela vous coûtera plus cher que le vol en lui-même !). Dans ce cas, mieux vaut voyager léger…

💡 Astuce : pensez à enregistrer vos bagages en ligne. Sur place à l’aéroport, le supplément est souvent plus cher !

En ce qui concerne les grosses compagnies type AirFrance, les bagages cabines seront inclus, tout comme les bagages à main. Mais 90% du temps, il vous faudra payer un supplément pour un bagage en soute. Les prix varient mais tournent généralement autour d’une cinquantaine d’euros pour l’aller-retour.

code

Quels bagages choisir ?

Cela dépendra essentiellement de la durée de votre voyage : si vous partez juste un week-end, un bagage cabine sera suffisant. En revanche, si vous comptez vous envoler pour deux semaines ou plus, un bagage en soute sera sans doute nécessaire.

Vous pouvez également voyager avec deux à trois bagages en soute, même si vous êtes tout seul. Mais vous devrez à nouveau payer un supplément.

Tout dépendra de ce que vous comptez emmener avec vous : sachez simplement que plus vous voyagez léger, plus vous ferez des économies.

Poids et dimensions des bagages

Le poids et les dimensions de chaque bagage sont fixés par les compagnies. Vous devrez donc bien vous renseigner au préalable sur leur site afin de les connaître. Toutefois, voici à quoi correspondent généralement la taille de chaque type de bagage :

Le bagage à main

Grosso modo, cela correspondra à un sac à main, un petit sac à dos, une pochette d’ordinateur ou encore un petit sac de sport. Ce bagage doit tenir à vos pieds et vous devez pouvoir le porter à la main.

code

Le bagage cabine

Généralement, il ne devra pas dépasser une dizaine de kilos (entre 12 et 15 kilos la plupart du temps). Mais certaines compagnies sont un peu plus strictes. Par exemple, Lufthansa impose un poids de 8kg maximum pour ce type de bagages.

Concernant les dimensions, elles sont souvent comprises entre 115 et 120 cm au total (hauteur + largeur + profondeur). Cela correspond à une petite valise à roulettes comme celles-ci ou à un gros sac de voyage comme celui-là.

Le bagage en soute

Ici, le poids standard fixé par les compagnies est généralement de 23kg ; les dimensions de 158cm au total.

Produits autorisés ou non

La liste que je vous propose ici regroupe les produits qui sont systématiquement réglementés lorsque vous prenez l’avion. Je vous conseille toutefois de checker de votre côté les restrictions de votre compagnie pour chacun des produits.

Objets interdits en avion

👉 Voici la liste des articles qu’il est interdit d’emmener avec soi durant un vol, que ce soit en cabine ou en soute :

  • Aérosols inflammables
  • Batteries au lithium endommagées
  • Tout appareil électroniques dépassant les 160WH
  • Les bouteilles d’oxygène sous forme liquide et les bouteilles à air comprimé
  • Les armes électriques style Taser
  • Tout objet pouvant servir à la pyrotechnie
  • Les vélos électriques et tout engin fonctionnant avec des batteries au lithium (hoverboards, trottinettes électriques, etc)
  • Tout produit contenant du gaz inflammable
  • Bombes lacrymogènes
  • Produits ménagers ou d’entretien style encres, peintures, vernis, etc
  • Moteurs non électriques et pièces détachées pour véhicules
  • Sang humain

Objets interdits en cabine mais autorisés en soute

👉 Voici ce que vous ne pouvez pas emmener en cabine :

code

  • Aérosols (qu’ils soient inflammables ou non), sauf si ce sont des articles de toilette (type laque ou déodorant)
  • Armes à feu et autres armes de tir
  • Toute arme ou n’importe quel objet tranchant
  • Tout objet contondant style batte de baseball ou cross
  • Les boissons alcoolisées
  • Tout objet pouvant contenir du contenu liquide inflammable style réchaud

Objets interdits dans les bagages en soute mais autorisés en cabine

👉 Voici la liste de ce que vous ne pouvez pas mettre dans votre bagage en soute :

  • Batteries de rechange des cigarettes électroniques, et toute batteries de rechange ou batteries externes dépassant les 100WH
  • Appareils à piles combustibles style appareils photos, téléphones ou ordinateurs portables
  • Bouteilles d’oxygène sous forme gazeuse
  • Thermomètre au mercure

Objets autorisés uniquement sur soi

Certains objets sont autorisés, uniquement si vous les gardez sur vous :

  • Les allumettes de sûreté et les briquets classiques
  • Les cigarettes électroniques si elles sont complètement éteintes
  • Appareils médicaux type régulateurs cardiaques

Le cas des produits liquides, pâtes ou gels

En soute, vous emportez ce que vous voulez. En cabine en revanche, il y a des restrictions.

Tout d’abord, vous ne pourrez pas emmener des liquides de plus de 100ml. Si vous vous présentez aux contrôles de sécurité avec des produits liquides dépassant ce contenant, on vous demandera soit de faire demi-tour pour les mettre en soute, soit de les abandonner.

code

Vous devrez ensuite ranger tous ces produits dans un emballage plastique fermé. Si vous n’en possédez pas, pas de panique : vous pouvez en demander un au moment de passer les contrôles. Vous n’avez droit qu’à un sachet d’1L par personne.

Le cas des médicaments

Si vous devez prendre un traitement contenant des stupéfiants ou nécessitant du matériel particulier (je pense notamment aux diabétiques), vous pouvez les garder sur vous en cabine. Sinon, mieux vaut mettre le reste de vos médicaments en soute.

Dans tous les cas, pour n’importe quel traitement, vous devez emmener la quantité nécessaire à la durée de votre voyage et pas plus. Vous devez également être munis d’une ordonnance qui justifie ce traitement et cette quantité. En cabine, ne gardez que la quantité qui vous sera utile le temps du vol.

Dans le cas d’un voyage hors Europe, mieux vaut demander à votre médecin de vous prescrire une ordonnance pour tous les médicaments que vous transportez (y compris ceux qui ne contiennent pas de stupéfiants), surtout si vous en avez en grosse quantité.

Le cas des gourdes et des bouteilles d’eau

Si jamais vous n’avez qu’un bagage cabine, vous voudrez sûrement emporter avec vous une gourde ou une bouteille d’eau pour vous permettre de boire durant votre voyage.

Sachez que les bouteilles d’eau de plus de 100ml sont interdites, quoi qu’il arrive. Seules les gourdes en inox sont autorisées dans l’avion. Toutefois, il faudra impérativement qu’elle soit vide au moment de passer les contrôles de sécurité. Sinon, ils vous la confisqueront. Vous pourrez ensuite la remplir de nouveau avant d’embarquer.

code

Organiser ses bagages

Valise rangée et organisée.

J’ai un bagage à main et un bagage cabine

Comment organiser son bagage cabine ?

Si vous n’avez pas de bagage en soute, il faudra bien organiser votre bagage cabine pour qu’il soit conforme aux réglementations, mais aussi pour en optimiser la place. Et ça, ça peut vite devenir un casse-tête !

Les dimensions et le poids de votre bagage sera limité : il faudra donc sélectionner soigneusement ce que vous voulez emmener et bien choisir vos tenues. Vous aurez beau consacrer toute votre énergie à faire entrer votre garde-robe complète, ça ne tiendra pas. N’hésitez pas à établir au préalable une liste de tout ce qui vous sera absolument nécessaire pour votre voyage. Ensuite voyez ce que vous pouvez ajouter en plus.

Pour en savoir plus sur comment organiser et optimiser la place de vos bagages, je vous renvoie à cet article : Comment faire ses bagages ? Les tips pour une valise organisée

    Petits rappels :
  • Tous les produits liquides que vous allez emmener en cabine ne doivent pas dépasser 100ml. Vous devez les isoler dans un sac plastique fermé.
  • Vous n’avez pas le droit d’emmener d’objets coupants. Ce qui signifie pas de rasoir à lame, ni de de petits ciseaux.
  • Pas de boisson alcoolisée

Pensez à bien étiqueter votre bagage. Même si vous êtes censés avoir constamment votre bagage près de vous, on ne sait jamais. D’autant que parfois, vous n’aurez plus de place pour ranger votre bagage dans les compartiments au-dessus de votre siège. Il se retrouvera alors dans un autre emplacement, parfois très éloigné de vous.

C’est pour cette raison que vous devez également penser à garder sur vous – ou dans votre bagage à main – toutes les affaires dont vous pensez avoir besoin durant le trajet (téléphone, mouchoirs, casques ou écouteurs, livre, tablette, ordinateur…).

De même, si vous n’avez pas pris ces affaires avec vous et que vous vous situez côté hublot, vous allez devoir déranger les autres passagers assis à côté de vous chaque fois que vous voudrez récupérer quelque chose dans votre bagage cabine.

code

J’ai un bagage en soute en plus

Comment dois-je répartir mes affaires entre bagage cabine et bagage en soute ?

Là aussi, entre les objets interdits en cabine et ceux qui le sont en soute, ça pourrait vite nous prendre la tête. En fait, pas tant que ça !

Tout d’abord, vous pouvez décider de n’avoir qu’un bagage en soute, voire un petit bagage à main. Dans ce cas, ne gardez sur vous que le strict minimum : papiers officiels, de quoi vous occuper dans l’avion et autres effets personnels dont vous pourriez avoir besoin durant le trajet.

Dans le cas où vous êtes vraiment chargés, ou dans le cas où vous souhaitez emmener des objets interdits en soute, il va falloir répartir vos affaires entre bagage cabine et bagage en soute.

Grosso modo, je vous conseille de mettre toutes vos affaires en soute, exceptés les appareils électroniques. Si vous le pouvez, évitez de garder des produits liquides en cabine, cela vous évitera les contraintes citées plus haut.

Placez bien tous les objets coupants ou qui pourraient être considérés dangereux dans votre bagage en soute, ainsi que les boissons alcoolisées si vous en avez.

💡 Tips : Pensez à bien étiqueter votre bagage en soute à votre nom et à le sécuriser à l’aide d’un cadenas TSA.

Un exemple concret : nos bagages pour notre voyage de 3 mois aux Etats-Unis

Nous avions prévu :

  • un bagage en soute à l’aller,
  • un bagage cabine chacun
  • un bagage à main chacun.

On avait aussi pris un gros sac en toile vide que nous avions placé dans notre grosse valise. Nous l’avons utilisé comme second bagage en soute pour le retour. Car bien entendu, nous avions prévus de revenir bien plus chargés au retour qu’à l’aller !

code

Et en effet, au retour, on devait faire tenir tous les souvenirs accumulés durant le voyage. Croyez-moi, il y en avait beaucoup : plaques d’immatriculations des états où nous étions passés, cartes routières, affiches, cartes postales, cadeaux, carnets de voyage et autres objets divers du style vêtements, sac, bijoux… Nous les avions répartis entre les deux valises en prenant soin de les caler avec nos vêtements.

En cabine, nous avions tous nos appareils électroniques : une pochette pour notre ordinateur portable et un sac de matériel dans lesquels nous avions placé appareils photos, GoPro, batterie externe, disque dur externe, chargeurs et autres batteries de rechange. Dans mon bagage à main, j’avais nos papiers et de quoi nous occuper pour nos 9h de vol.

Enfin, nous avions aussi un gros sac à dos où nous avions placés nos gourdes et d’autres affaires utiles. Par exemple, on avait prévu de garder un change chacun, dans le cas où il y aurait un problème avec notre valise (on n’est jamais trop prudents).

💾 Pour vous inspirer, vous pouvez télécharger la liste que j’avais préparée pour organiser nos bagages

L’embarquement avec les bagages

Maintenant que vous êtes au poil sur l’organisation de vos affaires, plus qu’à embarquer !

Hey, pas si vite… plus qu’à ? ça semble si facile dit comme ça. Mais il va encore falloir enregistrer votre bagage en soute si vous en avez et passer les contrôles de sécurité. Rien de plus stressant quand on n’a pas l’habitude, mais avec toutes les infos et précautions que je vous ai données plus haut, ainsi que les explications qui vont suivre, ces étapes deviendront de simples formalités (ou presque 😂)

code

Si vous avez un (ou des) bagage(s) en soute

Vous devrez d’abord vous présenter au guichet afin d’enregistrer vos bagages. C’est là qu’ils pèseront vos valises pour vérifier qu’elles ne dépassent pas le poids autorisé en soute. Si c’est le cas, pas de panique : on ne vous empêchera pas d’embarquer sans votre valise. En revanche, vous devrez payer un supplément. Si jamais vous n’êtes pas certains que ça passe, vous pouvez vérifier le montant sur le site de votre compagnie.

Si tout est ok, vous serez alors séparés de votre bagage. Celui-ci sera conduit avec les autres pour être placé en soute.

Récupérer son bagage en soute

Une fois que vous aurez atterri, il vous faudra repérer le panneau qui indique votre vol. À côté, vous verrez s’afficher un numéro. Celui-ci indiquera le tapis roulant sur lequel vous pourrez récupérer votre bagage. Généralement, tout est très bien indiqué dans les aéroports ; vous ne pourrez pas les louper.

Si vous ne trouvez pas votre valise : pas de panique. N’oubliez pas que vos affaires ont atterries en même temps que vous et qu’il faut du temps pour les décharger. Parfois, il peut y avoir une bonne vingtaine de minutes d’attente.

Dans le cas d’une correspondance

Si jamais vous avez pris un vol avec correspondance mais que celle-ci est inclue dans votre billet, vous n’aurez pas à vous préoccuper de votre bagage en soute. Le personnel de l’aéroport se chargera de faire la transition. Dans ce cas, prenez bien soin d’indiquer votre destination finale sur votre étiquetage.

En revanche, si vous avez acheté deux billets séparés pour les deux vols, vous devrez probablement récupérer votre bagage au premier atterrissage et recommencer la procédure d’enregistrement pour le second vol. Dans ce cas, faites attention à ce que le temps entre les deux correspondances ne soit pas trop court. Le mieux, c’est d’avoir environ 3h de marge entre les deux vols, au cas où il y ait du retard dans le déchargement des bagages.

code

❗ Dans tous les cas, vérifiez bien les informations liés à vos bagages lors de l’achat de votre billet.

Les bagages cabines

Si vous n’avez pas de bagage en soute, vous pouvez directement vous diriger vers les portes d’embarquement. Pour y accéder, pas le choix : il faudra vous confronter aux contrôles de sécurité. Vous devrez passer un premier contrôle d’identité et valider votre billet d’avion, d’où l’importance de bien garder vos papier sur vous.

Les contrôles de sécurité

Une fois arrivés au point de contrôle, ils vous demanderont parfois de retirer vos chaussures, votre ceinture et vos bijoux. Vérifiez bien vos poches : elles ne doivent pas contenir de pièces de monnaie ou autres objets métalliques. N’oubliez pas votre ceinture à billets si vous en avez une. Vous devrez placer tous ces effets dans des bacs mis à votre disposition.

Vous devrez également déposer dans ces bacs votre sac. Parfois, ils vous demanderont de sortir les gros appareils électroniques type appareil photo reflex. Si vous transportez des liquides, gels ou aérosols, il faudra les sortir de votre sac, en ayant bien pris soin de les avoir glissé au préalable dans un sachet plastique fermé.

Ces bacs seront scannés par un appareil radiographique. De votre côté, vous devrez passer sous un détecteur de métal. Si jamais les lumières s’allument vertes, vous pourrez récupérer vos bagages. Dans le cas où elles clignotent rouge, un agent vous fera passer des contrôles supplémentaires (n’ayez crainte : le problème ne vient probablement que d’un accessoire quelconque comme vos boucles d’oreille).

Si vos bagages sont clean, vous pourrez tout récupérer, et go to les portes d’embarquement 💪
En revanche, si quelque chose ne va pas, votre bagage sera séparé des autres et contrôlé par un agent. Il vous confisquera l’objet qui pose problème ou vous proposera de revenir en arrière pour le déposer dans votre bagage en soute.

L’embarquement

Maintenant que vous avez passé les contrôles, vous pouvez souffler. Cette fois, ne reste plus qu’à embarquer ! À l’intérieur de l’avion, vous pourrez placer votre bagage cabine dans les compartiments au-dessus de vous et votre bagage à main sous le siège qui se situe en face.

code

❗ Dans le cas où vous n’auriez droit qu’à un bagage à main, évitez de le mettre dans les compartiments. En faisant ainsi, vous prenez la place de quelqu’un qui a payé pour avoir un bagage cabine.

Voyager avec des bagages spécifiques

Si vous voyagez avec des équipements sportifs ou des instruments de musique, vous devrez vous renseigner directement auprès de la compagnie pour connaître la procédure d’enregistrement. Si ce n’est ni trop lourd, ni trop encombrant, les règles seront probablement les mêmes que pour les bagages en soute. Pour les autres articles, vous devrez certainement les déclarer auprès de la compagnie et payer un supplément.

Globalement, vous pouvez tout emmener. Une fois nous avons croisés une jeune femme qui voyageait avec son bateau d’aviron. À partir de là, je me suis dit que tout était possible 😂. Mais dans ces cas précis, il faut anticiper suffisamment longtemps avant le vol et bien se renseigner sur les démarches.

Voyager avec un bébé

Si vous voyager avec un enfant en bas âge, tout le nécessaire est autorisé en cabine (biberon, changes…). Vous pouvez également emporter une poussette gratuitement, en soute. Il faudra simplement la ranger dans une house et bien l’étiqueter à votre nom. Vérifiez cependant les dimensions autorisées. Si elles sont dépassées, vous pourriez être amenés à payer un supplément.

code

Prendre l’avion avec des animaux

Si vous voyagez avec votre chien ou votre chat, vous devrez le déclarer à votre compagnie au moment de l’achat de vos billets.

Sachez que certaines compagnies n’acceptent pas du tout les animaux. D’autres ne les acceptent pas en cabine (sauf s’il s’agit de chiens guide par exemple). D’autres, enfin, n’autoriseront leur présence que s’ils ne dépassent pas un certain poids.

Dans les deux derniers cas, votre animal devra voyager en soute. N’ayez crainte, il n’y aura aucun danger pour eux ; leur cage sera sécurisée et stabilisée pour qu’elle ne glisse pas.

Que ce soit en cabine ou en soute, votre animal devra voyager en cage ou – dans le cas où il serait autorisé à rester avec vous en cabine – dans un sac adapté.

Vous devez bien vérifier que son carnet de santé est à jour, et bien l’avoir avec vous. N’hésitez pas à aller faire un petit tour chez le vétérinaire avant de partir. Celui-ci pourra éventuellement prescrire un calmant pour votre animal.

❗ Dans tous les cas, vérifiez bien les recommandations de votre compagnie.
Attention : vous ne pourrez pas transporter d’autre animal qu’un chat ou un chien. Si vous souhaitez faire voyager un oiseau ou un rongeur par exemple, ils devront être transportés par fret.

code

Cet article sur les bagages en avion est maintenant terminé ! J’espère qu’il aura pu vous aider à y voir plus clair et à vous organiser. Si jamais vous avez la moindre question à ce sujet, n’hésitez pas à me la poser en commentaires ! Et si vous avez déjà eu de mauvaises expériences avec vos bagages, je suis preneuse de vos histoires 😊 Ça pourrait venir compléter d’éventuels points de mise en garde auxquels je n’aurais pas pensé !