…ou comment partir quand on n’a presque pas d’argent et aucune expérience dans le voyage


En décembre 2017, nous sommes partis quatre jours à Londres. Nous n’étions pas vraiment censés faire ce voyage vu que nous étions, à ce moment-là, en pleine période d’économies pour partir trois mois aux Etats-Unis. Mais cela faisait déjà plus de deux ans qu’on n’avait pas pris l’air (si on excepte quelques excursions dans la région lyonnaise). Autrement dit, on commençait à suffoquer. On s’est donc mis d’accord pour partir à Londres, un peu sur un coup de tête, dans le but de visiter la ville et surtout, d’aller voir le Musée Harry Potter !

Comme nous voulions dépenser le moins possible, pour éviter de retarder trop nos économies pour les Etats-Unis, nous avions prévu un budget riquiqui. Autres petits détails :

  • nous avons organisé ce voyage en un peu moins de deux mois (quand je vous dis que c’était sur un coup de tête…),

  • c’était la première fois que j’organisais un voyage moi-même et seulement la troisième fois que je partais à l’étranger,

  • je n’avais jamais pris l’avion avant.

Donc sachez que si vous souhaitez organiser un voyage à Londres un peu à l’arrache, que vous n’avez pas un gros budget et aucune expérience dans l’organisation, c’est possible ! Et cet article sera donc en grande partie fait pour vous.

Vous y trouverez des informations sur :

Et pour connaître le calcul en détail d’un budget à Londres je vous renvoie à cet article :

💶 La fiche budget de Londres

Comment se rendre à Londres depuis la France ?

Eurostar, Ferry, Avion ? Les solutions sont multiples pour rejoindre la Grande-Bretagne. Mais quelle est la meilleure ? Cela dépendra principalement des critères que vous voulez privilégier. Je vous propose donc d’étudier les différentes solutions d’un peu plus près.

Le plus pratique : L’Eurostar

L’Eurostar est une ligne de train qui va vous permettre de rejoindre directement la gare Saint Pancras de Londres depuis Paris, Lyon, Lille ou Calais. Ce sera sans doute la solution la plus pratique puisque vous vous retrouverez directement dans la ville, et ce en un temps record.

Depuis Paris, Lille et Calais, le trajet est direct et vous coûtera entre 90 à 150 euros (aller-retour) par personne en basse saison et en ayant pris ses billets au moins deux mois à l’avance. En haute saison, et si les billets sont pris au dernier moment, les prix peuvent grimper drastiquement ! Le trajet dure entre 1h (depuis Lille et Calais) et 2h30 (depuis Paris).

Si vous partez de Lyon, sachez que vous aurez un changement à Lille. Il vous faudra environ 6h à 6h30 de trajet pour rejoindre Londres, et le billet vous coûtera entre 200 à 350 euros par personne.

Conclusion : Si vous partez de Paris, Lille ou Calais, cette solution peut être la plus avantageuse pour vous. Depuis Lyon, les prix augmentent considérablement. Prendre l’avion sera certainement la meilleure solution pour vous dans ce cas. De même si vous habitez dans le sud de la France.

Le plus rapide : l’avion

Vous trouverez des vols directs depuis un très grand nombre de villes dont Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Nantes ou encore Nice. Easyjet propose les meilleurs tarifs. Depuis Paris, vous aurez environ 1h de trajet et le billet vous coûtera entre 50 et 70 euros aller-retour par personne. Toutefois, vous ne pourrez pas atterrir à l’aéroport Heathrow, le plus proche du centre de Londres. La compagnie EasyJet ne propose des vols que pour les aéroports de Luton (au nord de Londres), Gatwick (au sud), Southend (à l’est) ou Stansted (au nord-est). A vous de voir lequel est le mieux situé par rapport à votre logement. Il vous faudra donc aussi prendre en compte le trajet en navette pour vous rendre dans le centre de Londres (entre 5 et 10 euros avec le National Express).

Si vous voulez vraiment atterrir à Heathrow, il existe des vols directs avec British Airways à partir d’environ 110 euros aller-retour par personne. Vous pourrez alors simplement prendre le métro pour rejoindre votre logement.

Conclusion : cette solution n’est pas forcément la plus pratique mais elle reste la plus rapide et l’une des plus économiques, surtout si vous venez du sud de la France !

Le plus économique : le bus

Indéniablement la solution la plus économique, le bus vous permettra de rejoindre le centre-ville de Londres à partir de 30 euros aller-retour si vous partez de Paris ! Mais il vous faudra alors vous armer de patience car le trajet dure entre 9h et 13h depuis Paris. Donc si vous venez de Marseille, il vous faudra compter près d’une journée complète de route pour vous rendre à Londres.

Conclusion : cette solution sera cependant la meilleure pour vous si vous n’avez pas de budget.

Le plus sympa : le ferry

Pour prendre le ferry, il vous faudra rejoindre Calais. Vous aurez ensuite 1h30 de trajet jusqu’au port de Douvres (ou Dover en anglais). Le billet vous coûtera entre 200 et 240 euros par personne. Mais il vous faudra alors soit prendre le train pour rejoindre Londres depuis Douvres, soit rouler avec votre propre véhicule (que vous aurez embarqué au préalable sur le ferry) ou avec une location.

Si vous habitez en Normandie, la compagnie Brittany Ferries propose des voyages jusqu’à Portsmouth depuis Le Havre, St Malo, Cherbourg et Caen. Mais les prix sont bien entendu plus conséquents car il y a plus de distance à parcourir.

Conclusion :Bien que prendre le ferry soit la solution la plus sympathique (si vous n’avez pas le mal de mer bien sûr) pour rejoindre l’Angleterre, c’est aussi la moins pratique et la moins économique.

Le plus pratique si vous souhaitez garder votre véhicule : l’Eurotunnel

Cette solution est la meilleure pour vous si vous souhaitez rouler sur place avec votre propre voiture. Cela vous coûtera environ 200 euros par véhicule aller-retour.

Mais il faudra inclure également un budget parking. Comptez près de 100 euros pour se garer dans Londres ! Cependant, je vous conseillerais d’éviter le plus possible de rouler dans la ville, ne serait-ce que pour éviter le péage urbain. Le mieux sera de vous garer à la périphérie (moins cher et moins galère) et de prendre ensuite les moyens de transport. Il faudra simplement vérifier où sont les stations de métro ou de bus pour vous garer à proximité.

Conclusion : cette solution restera tout de même la meilleure si vous souhaitez notamment visiter la région autour de Londres ou faire un road trip en Angleterre.

Notre expérience : nous avions choisi de prendre l’avion car au départ de Lyon, l’Eurostar était hors de prix. 2 billets aller-retour nous ont coûté environ 150 euros. Pour nous rendre à l’aéroport de Lyon nous avions dû prendre un Blablacar car personne dans notre entourage ne pouvait nous y emmener. Au retour, nous avons pris le Rhônexpress, un tramway qui relie spécialement l’aéroport Saint-Exupéry au centre-ville de Lyon (30 euros pour deux).  Nous avons dû également payer une navette National Express (environ 18 euros pour deux) afin de rejoindre le centre-ville de Londres et retourner à l’aéroport le vendredi.

Comment se déplacer dans Londres ?

Je vais mettre tout de suite les pieds dans le plat : se déplacer dans Londres coûte cher. Un ticket de métro à l’unité coûte £4.90 (soit plus de 5 euros !). Pour un séjour qui ne dure pas plus de 4 jours, la meilleure solution reste de prendre l’Oyster card.

Je vous avoue que j’ai eu beaucoup de mal à comprendre son fonctionnement au début, mais une fois qu’on a démêlé un peu le système, ça reste la solution la plus économique et la plus pratique. Comme j’avais vraiment galéré pour l’utiliser de mon côté, je vais essayer de rendre cela plus simple pour vous.

Il s’agit d’une carte rechargeable où l’on dépose une certaine somme d’argent en fonction du nombre de jours où l’on reste sur place et qui permet d’utiliser le métro, le tramway et le bus. Voici ce qu’il vous faudra faire pour l’utiliser intelligemment :

1. Déterminer les zones à visiter :

La première chose à savoir, c’est que les tarifs des trajets ne sont pas les mêmes en fonction des zones où vous vous rendez. Il existe 9 zones dans Londres. Il vous faudra donc déterminer dans quelles zones vous compter vous rendre. Par chance, la majorité des points d’intérêts de Londres se situent dans les zones 1 et 2 (le centre de Londres). Il y a peu de chances que vous ayez besoin de vous rendre au-delà.

–> Une carte des zones de Londres

–> Le récapitulatif des tarifs en fonction des zones (le site est en anglais, mais vous pouvez changer la langue tout en bas à gauche de la page).

Si jamais vous souhaitez vous rendre au-delà des zones 1 et 2, il vous faudra donc payer un peu plus cher. Si vous n’avez besoin que d’un ou deux trajets pour vous rendre en dehors de ces zones, vous pourrez également ajouter sur votre carte la somme d’argent dont vous aurez besoin pour ces trajets.

Maintenant que vous avez déterminer vos zones, il vous faudra savoir combien d’argent vous aller devoir mettre sur votre carte pour la durée de votre séjour.

2. Calculer le prix à charger sur sa carte en fonction des zones où on veut aller

Si vous choisissez de vous rendre uniquement dans les zones 1 et 2, le prix est de £2,40 par trajet hors heure de pointe et de £2,90 en heure de pointe (de 6h30 à 9h30 et 16h à 19h). Je vous conseille de vous fier plutôt aux tarifs de l’heure de pointe, comme ça vous serez sûrs de déposer suffisamment d’argent sur votre Oyster Card.

Ce qu’il faut maintenant retenir, c’est qu’il existe un plafond journalier qui est de £7,20. Lorsque vous dépassez ce plafond (soit en trois trajets), tous les trajets suivants de la journée sont gratuits. Vous payerez alors maximum £7,20 par jour.

En gros, si vous pensez atteindre le plafond journalier chaque jour (ce qui sera fort probable) et que vous partez par exemple 4 jours, vous devrez déposer sur votre carte £28,8 (7,20 x4).

Si vous voulez économiser un peu, vous pouvez décider de ne prendre que les bus et tramway. Les tarifs ne sont pas les mêmes que pour le métro : vous payerez £1,40 par trajet, et le plafond est à £4,40. Il vous faudra donc déposer seulement £17,6 sur votre carte pour 4 jours.

Attention : vérifiez bien les prix de votre côté car ceux-ci peuvent évoluer.

Dans tous les cas, il faudra ajouter à votre somme le prix de l’Oyster card, qui est de £5. Toutefois, ce montant vous sera remboursé à la fin de votre séjour. Il suffira de vous rendre à une borne dédiée. S’il reste de l’argent sur votre carte que vous n’avez pas utilisé pendant le séjour, la borne vous le remboursera également.

3. Comment se servir de son Oyster Card

Pour vous procurer la carte, le plus simple est de se rendre au guichet d’une station de métro, mais vous pouvez également l’acheter dans les gares. Si vous n’avez pas mis assez d’argent dessus, vous pourrez ensuite la recharger à une borne dédiée. Vous en trouverez dans toutes les stations de métro.

Pour l’utiliser, il vous faudra passer la carte sur le lecteur à puces jaune à l’entrée du métro ou du bus. Attention ! Dans le métro, il faut passer sa carte à l’entrée ET à la sortie. Si vous oubliez de passer votre carte à la sortie, un tarif plus élevé vous sera débité. A l’inverse, il ne faut surtout pas le faire à la sortie du bus ou du tramway car dans ce cas, le lecteur vous débitera un trajet supplémentaire. Ils ne nous facilitent vraiment pas la tâche ces Anglais !

Les autres cartes :

La Visitor Oyster Card :

Il existe un autre type de carte qui peut être avantageux : la Visitor Oyster Card. En fait, il s’agit du même principe que pour l’Oyster Card classique et elle s’utilise de la même manière. Il y a seulement deux différences : pour l’obtenir, vous devrez obligatoirement la commander en ligne et les frais de £5 liés à l’achat de la carte ne pourront pas vous être remboursés. La seconde particularité de la Visitor Oyster Card, c’est que vous pourrez bénéficier de bons plans et de réductions dans certaines activités ou restaurants. Voir la liste ici.

La Travel card :

Si vous partez plus de 4 jours, il vous faudra plutôt prendre la Travel Card, valable pour 7 jours au tarif de £35,10 si vous restez dans les zones 1 et 2. Elle peut être utilisée n’importe quand, à n’importe quelle heure. Pour vous la procurer, vous pouvez soit la commander en ligne, soit l’acheter sur place à un guichet. Dans ce dernier cas la Travelcard vous sera vendu via l’Oyster Card, il faudra donc que vous avanciez les frais de £5 qui pourront ensuite vous être remboursés à la fin de votre séjour.

Notre expérience : comme nous ne devions rester que quatre jours (même si finalement nous n’avons passé que trois jours sur place), nous avions opté pour l’Oyster Card classique. Comme je vous l’ai dit plus haut, nous avons galéré à comprendre son fonctionnement mais cela restait malgré tout la solution la plus pratique pour nous (et on s’y fait vite). Nous avons dépensé au total environ 50 euros (25 euros chacun) dans les moyens de transport pendant trois jours et n’avons pris qu’une seule fois le métro.

Comment se nourrir à Londres ?

Si vous allez à Londres, ne faites pas comme nous : prévoyez un budget restau. Il en existe des tas, partout dans la ville ; vous aurez l’embarras du choix. Et apparemment, on mange très bien ainsi. Vous trouverez toute une gamme d’établissements, à tous les prix. Attention, pensez tout de même à réserver la veille pour être sûr d’avoir de la place, surtout si vous y allez un week-end.

Et si malgré tout, vous n’avez qu’un tout petit budget bouffe, voici les trois solutions que je peux vous conseiller : les chaînes de fast-food classique, les Fish and Chips que vous croiserez à peu près dans toutes les rues de la ville (encore faut-il aimer ça…) et les marchés (notamment le Borough Market et le Camden Market) où l’on trouve toujours de la nourriture pour pas cher.


Notre expérience : Encore aujourd’hui la nourriture de Londres ne se rappelle à nous que par quelques souvenirs pénibles. Comme nous avions décidé de partir avec le budget le plus faible possible pour ce voyage, nous avions choisi de réduire nos dépenses sur la bouffe. Sauf qu’en Angleterre, ce n’est pas une bonne idée. Si vous voulez bien manger à Londres, il faut vraiment vous consacrer un budget restau. Il existe peu de snacks comme il peut y avoir chez nous et les seuls que l’on peut trouver ne sont vraiment pas bons (ou alors nous ne sommes peut-être pas allé aux bons endroits ?). La nourriture est très industrielle et n’a aucune saveur. Ce fut le gros point noir de notre séjour. Si c’était à refaire, nous ajouterions un peu de budget pour pouvoir au moins manger convenablement au restaurant une fois par jour. L’avantage, c’est que nous n’avons dépensé que 50 euros de nourriture (soit environ 25 euros chacun), en quatre jours.

Comment se loger dans Londres ?

Comme pour la bouffe, cela va dépendre de votre budget.

Pour ceux qui ont un petit budget, la meilleure solution reste l’auberge de jeunesse. Si vous êtes seul ou entre amis, c’est parfait !

Vous avez plusieurs sites à votre disposition pour réserver celle qui vous convient le mieux : Hostelworld, AubergesDeJeunesse ou encore sur Booking. Vous pourrez trouver un lit proche du centre-ville à partir de 10-15 euros par nuit.

Pour les couples, vous pouvez décider d’opter également pour l’auberge de jeunesse, mais si vous tenez à votre intimité, je vous conseillerais plutôt de privilégier une chambre chez l’habitant via AirBnb. Certes, le prix va tout de suite grimper d’une centaine d’euros mais au moins vous aurez votre tranquillité. A vous de voir.

Pour ceux qui ont un plus gros budget, vous pouvez choisir de dormir dans un hôtel ou dans un logement entier en AirBnb. Pour quatre nuits, vous pourrez trouver de bons hôtels proche du centre-ville à partir d’environ 300 euros.

Notre expérience : toujours par choix d’un faible budget, nous avons opté pour l’auberge de jeunesse. Nous avons dépensé un total de 150 euros pour quatre nuits à deux. Nous aurions pu trouver encore moins cher mais pour le coup, nous avions aussi fait le choix d’être proche d’une gare et de ne pas être trop éloignés du centre-ville. Notre dévolu s’est jeté sur l’auberge Astor Victoria, dans le quartier de Pimlico, près de la gare Victoria. C’était une très bonne auberge que nous vous recommandons !

Les démarches administratives à effectuer

Pour partir à Londres, vous n’aurez pas beaucoup de démarches à entreprendre à ce niveau là.

La première étape sera de bien vérifier, comme pour avant chaque voyage, la validité de votre passeport ou celle de votre carte d’identité si vous ne prenez pas l’avion. Il est effectivement possible de se rendre à Londres en la seule possession de sa carte d’identité.

Si vous voyagez au Royaume-Uni moins de six mois et que vous n’y allez pas pour travailler, vous n’aurez besoin d’aucun visa.

Une fois que tout cela est en ordre, il vous restera une seule autre démarche : les assurances.

Pour un voyage à Londres, il vous suffira d’emporter votre Carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Cette carte est valable sur n’importe quel pays de la zone euro et atteste de votre appartenance au régime de l’assurance maladie française. En cas de besoin, vous n’aurez donc pas à avancer de soins médicaux. Si vous n’avez pas cette carte en votre possession ou que sa date de validité est dépassée, il vous suffit de prendre contact avec votre caisse d’assurance maladie pour en faire la demande. Vous obtiendrez votre carte dans un délai de deux semaines.

Si vous souhaitez en plus être couverts en cas de pépin avec votre moyen de transport et pour tout ce qui relève de la responsabilité civile, vous pouvez souscrire à une assurance voyage complémentaire.

Quelques conseils : préoccupez-vous de ces tâches administratives au moins deux mois avant de partir. On ne sait jamais : si vous vous rendez compte que votre passeport n’est plus valide, les démarches peuvent être longues pour en obtenir un nouveau. N’oubliez pas d’imprimer et de photocopier tous vos papiers et/ou de vous les envoyer par mail pour être sûr de les avoir avec vous. Cela inclus vos billets de transport et vos réservations d’hébergements.


La question du Brexit :

Pour le moment, et jusqu’au 1er octobre 2021, les conditions pour se rendre au Royaume-Uni restent inchangées. Il n’y a donc pour l’instant aucune conséquence pour les Français et pour les citoyens de l’UE. En revanche, après cette date, il se pourrait que la carte d’identité seule ne soit plus valable et que le passeport soit obligatoire. De même, la Carte européenne d’assurance maladie pourrait ne plus être valide.

Quelles activités peut-on faire à Londres ?

Que faire et que voir à Londres en quatre jours ? Et avec quel budget ?

Je vous livre ici une petite liste (non exhaustive) des activités que l’on peut faire à Londres sans, puis avec budget.

Quand on n’a pas de budget

1. Aller voir les monuments et endroits les plus célèbres de la ville  :

Si vous allez à Londres pour la première fois, vous aurez très certainement envie de vous rendre sur les lieux les plus mythiques de la ville. En prenant les moyens de transport, vous pourrez vous-même vous concocter un petit circuit afin de relier les différents monuments. Cela se fait très bien. Je vous conseille de prendre les bus ou le tramway plutôt que le métro : cela vous permettra de continuer à visiter la ville pendant que vous rejoignez vos différents points d’intérêts.

Parmi les endroits à ne pas manquer :

--> Buckingam Palace et assister, si possible, à la relève de la garde. --> Big Bend, l'abbaye de Westminster et le Parlement britannique. --> Le Tower Bridge. --> Trafalgar Square. --> St Paul's Cathedral. --> La Tour de Londres...

2. Visiter un ou plusieurs quartiers en profondeur :

Westminster, Camden, Notting Hill, La City, Covent Garden, Soho, Kensington… Il y a certainement parmi cette liste des noms qui font écho et dont vous avez entendu parler à la télé, au cinéma ou dans votre série Netflix. Et ben c’est le moment d’aller voir en vrai ce qui vous fait le plus rêver et de prendre le temps de vous y balader !

3. Aller dans les musées gratuits

De très nombreux musées à Londres sont gratuits ! C’est le cas notamment du British Museum, du Natural History Museum, de la National Gallery ou encore du Tate Modern.

Voici la liste complète.

4. Aller voir les marchés

Londres regorge de marchés en tous genres, répartis dans toute la ville. Certains sont tellement grands et originaux qu’ils en deviennent une véritable attraction touristique. Choisissez celui qui vous tente le plus et foncez !

Voici une petite liste des marchés les plus connus :

-->Le Borough Market, marché dédié à la nourriture.
-->Le Old Spitalfields Market, marché de bric-à-brac, tourné entre autres vers la mode, l'art et les antiquités.
-->Covent Garden : on y trouve un peu de tout (dont une partie dédiés à des créateurs), mais c'est aussi un
marché très animé (de nombreux artistes de rue s'y produisent)
-->Brick Lane Market. On y trouve absolument de tout.
-->Camden Market. Idem, on y trouve de tout et il y a de quoi se restaurer !
-->Leadenhall Market. On y trouve des boutiques en tous genres, des librairies, des bars... Ce marché
couvert est par ailleurs très beau en lui-même. Je pense que ça vaut le coup d'y aller juste pour se balader.
-->L'hiver, ne pas manquer les marchés de Noël, dont le gigantesque Winter in Wonderland.

5. Pour les fans d’Harry Potter, aller faire un tour sur les lieux de tournage des films :

Quand on a grandi avec Harry, rien de plus magique que de se rendre à King’s Cross, Saint Pancras, au Millenium Bridge ou encore sur Picadilly Circus !

6. Prendre de la hauteur pour admirer Londres :

Quelques endroits où l’on peut observer la ville gratuitement :

--> Le Sky Garden, au 35e étage de l'immeuble Talkie-Walkie dans le quartier de la City (gratuit mais à
condition de réserver votre place).
--> Au 6e étage du Tate Modern.
--> Sur la terrasse du centre commercial The One New Change.
--> Depuis la colline de Primrose Hill 

7. Aller se balader dans les parcs

Parmi les plus agréables :

--> Le St James's Park, le parc royal du Buckingham Palace.
--> Kensington Gardens, les jardins royaux du Palais de Kensington.
--> Le Regent's Park qui abrite le magnifique Queen Mary's Garden. Ce parc est également idéal pour
admirer un beau coucher de soleil sur la ville.
--> Le Holland Park et son jardin japonais.
--> Le Hyde Park, le deuxième plus grand parc de Londres où l'on peut trouver un très grand nombre
d'activités de plein air.

8. Aller à Londres en période de Noël

Si vous vous sentez prêt à affronter le froid de décembre, n’hésitez pas à aller visiter la ville à Noël. Il vous suffira de vous balader dans les rues du centre-ville pour en avoir plein la vue. Entre les décorations et les marchés de Noël, vous aurez déjà de quoi vous occuper. Si vous avez un peu plus de budget, vous pourrez aussi profiter des patinoires en prime.


Et si on a un peu plus de budget ?

Voici quelques activités à ne pas manquer : 

  • Aller voir les joyaux de la Couronne dans la tour de Londres : £24,70
  • Visiter la St Paul’s Cathedral et admirer la vue depuis son sommet : £20
  • Visiter l’abbaye de Westminster : £20
  • Visiter le Buckingham Palace l’été, pendant l’absence de la reine : £25
  • Monter dans le London Eye pour admirer une vue en hauteur de la ville : £24,95
  • Visiter la ville en bus touristique si vous ne voulez ou pouvez pas marcher ou que vous ne souhaitez pas perdre de temps dans les moyens de transport.
  • Le musée de Madame Tussauds, pour admirer les statues de cire de nombreuses célébrités : £35 (38,70 euros)
  • Le London Dungeon, pour revivre les moments d’histoire les plus sombres de la ville : £27,5.
  • La vue depuis the Shard, la plus haute tour de Londres : £32.
  • Faire une visite guidée de la ville en français, sur le thème ou le quartier que vous préférez.

Je n’ai encore testé aucune de ces activités payantes, et je compte bien y remédier la prochaine fois ! Donnez-moi votre avis si vous en avez déjà testé certaines !


Les bons plans pour faire un max d’activités sans se ruiner :

D’une manière générale et si vous le pouvez, je vous conseille d’abord d’aller toujours checker le prix des billets sur internet, pour chacune des attractions que vous voulez faire. Cela coûte souvent moins cher.

N’hésitez pas à checker sur Ceetiz les pass ou les promos proposées sur certaines activités. Si vous comptez faire beaucoup d’activités payantes, ça peut parfois se révéler très avantageux. Je pense notamment à l’Explorer Pass qui permet d’avoir accès, selon vos choix à 3, 4, 5 ou 7 activités dans la liste proposée par le pass (où on retrouve notamment le London Eye, le London Dungeon, la visite de la St Paul’s Cathedral, celle de l’abbaye de Westminster et le musée de Madame Tussauds).

Enfin, il existe aussi le London Pass, qui propose une liste de 60 activités gratuites et qui permet d’éviter les files d’attente à l’entrée des monuments ou des musées. Cependant, ce pass ne me semble avantageux que si vous souhaitez faire un grand nombre d’activités dans la liste qu’il propose. Au prix où vous payerez le pass (environ £130 par personne pour trois jours), cela ne deviendra rentable que si vous êtes certain de faire au moins 4 à 5 activités parmi la liste durant votre séjour. A vous de voir en fonction de ce qui est proposé et de vos envies.


Et les Studios Harry Potter dans tout ça ?

Pour toutes les informations sur la visite des Studios Harry Potter, je vous donne rendez-vous dans cet article !

Je pense vous avoir dit tout ce que vous aviez à savoir pour planifier un peu plus sereinement votre séjour à Londres. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire : je serais ravie d’y répondre !!

Étiqueté dans :